Partie électrique


img/S1053500.JPG

L'alim est raccordée au diorama de facon assez peu esthétique sur la gauche.

Le but de ce diorama est multiple. Il s'agit autant d'être réaliste et agréable à la vue que de tester mes locomotives.

Dans un second temps, il s'agit également de roder les machines que j'ai construites et ce sans forcément être présent en permanence pour surveiller le bon fonctionnement.

Comme je voulais simultanément tester et roder les machines, les deux voies sont donc alimentées par deux systèmes complètement différent,

Le premier système doit être une alimentation classique avec potentiomètre (variation de tension).

Le second système est un "pendelzug", soit une alimentation proposée par la firme nurembergeoise Herkat permettant de commander de facon automatisée une locomotive sur une voie unique. Aux deux extrémités sont implantés au niveau des rails des relais reed tandis que les engins moteurs sont équipés de petits aimants très puissants pouvant commuter ces relais. Le signal est transmis à la centrale de commande et permet de ralentir l'allure de l'engin moteur puis d'inverser son sens de marche. Le système est prêt à l'emploi sauf que... je veux pouvoir commuter un système (l'alim Herkat ou l'alim classique) sur l'une ou l'autre voie ainsi que basculer entre alimentation par les rails ou par la caténaire.


L'alimentation classique a été réalisée par mes soins et n'est basée sur aucune alimentation du commerce.
Il s'agit d'une commande de thyristors très fruste mais qui a l'avantage de fonctionner très finement du fait du hachage de la tension d'alimentation.
img/montageBB15000r.jpg On prend comme base le schéma d'alimentation des BB15000 dont on trouvera ci-contre une représentation de principe.
img/IM007850.jpg
Ici on trouvera quelques montages classiques de thyristors avec leurs variantes.
img/IM007850.jpg Montages classiques, suite.
img/montage_thyristor03r.jpg
esquisse du schéma employé. Un transformateur classique, i.e. sans point milieu, a été utilisé pour le montage.
img/S1052112r.jpg La réalisation a fait appel à une plaque de circuit imprimé aux pistes découpables et adaptables à souhait. Ce n'est pas très joli mais bon, c'est ma première. Dans une deuxième vie, on fera mieux ;-)
img/IM007844r.jpg De dehors, on a fait simple. Par ailleurs, ce montage implique l'utilisation d'un inverseur par interrupteur (pas de potentiomètre avec point central à 0).
L'alim Herkat a été sortie de son boîtier et raccordée/intégrée dans le boîtier maison.
img/IM007830r.jpg La caténaire est peinte et est réalisée en fil de cuivre de 0,2mm.
Les raccords entre modules se font par des cornes brasées sur les rails, ces cornes étant enduites de graisse à la poudre de cuivre. (voir partie basse de la photo)
Les relais reed sont cachés sur les ponts intermédiaires, nécessitant des bandes de cuivre pour faire la continuité électrique.

Et tout ceci marche quand même, parfois même une semaine durant, sans interruption, 24h/24!